PDF Imprimer Envoyer

Le symbole de la lumière et du cierge pascal

arton5

 

Le cierge pascal :

 

Apparu dès le IVème siècle, le cierge pascal, de taille particulièrement grande, est normalement fait d'une cire très pure et décoré d'une Croix rouge.

Le Christ ressuscité :

C'est le signe du Christ Ressuscité dans l'Eglise.
Le prêtre l'allume en disant : « Que la lumière du Christ, ressuscitant dans la gloire dissipe les ténèbres de notre coeur et notre esprit »

Au début de la Vigile Pascale, le diacre pénétre en portant le cierge pascal allumé, dans l'Eglise plongée dans le noir. En effet la lumière de la résurrection vient faire la lumière dans les parties sombres de notre vie, vient les éclairer et les transfigurer.

Cette lumière est transmise à tous les fidèles à l'image de la grâce et de l'amour de Dieu qui nous vient de la résurrection du Christ et qui nous est transmis à chacun. Quand on en transmet la flamme sa clarté ne diminue pas

Les inscriptions sur le cierge Pascal :

Dans chaque angle, sont tracés les quatre chiffres du millésime de l'année proclamant que le Christ est Maître du temps et de l'histoire : « A lui le temps et l'éternité, à lui la gloire et la puissance pour les siècles sans fin ».

Au-dessus et au-dessous de la croix, la première lettre a (Alpha) et la dernière lettre w (Omega) de l'alphabet grec sont inscrites, manifestant que le Christ est "commencement et fin de toutes choses". En effet le prologue de l'Evangile selon Saint Jean nous dit : "Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu". Le Verbe, la Parole c'est bien sûr Jésus. Toujours St Jean, mais dans le livre de l'Apocalypse cette fois dit : "Oui, mon retour est proche ! " Amen, viens, Seigneur Jésus ! ". Cette phrase, la dernière de la Bible nous montre bien que c'est Jésus que l'on attend et qui reviendra à la fin des temps comme nous l'affirmons dans le Credo.

A chaque extrémité de la croix, le prêtre place des grains d'encens signe des 5 plais du Christ en disant : « Par ses saintes plaies, ses plaies glorieuses, que le Christ Seigneur nous garde et nous protège. Amen. »

L'Exultet

L'Exultet est l'annonce solennelle de la Pâque, chantée par le diacre au début de la grande Vigile, après la bénédiction du feu nouveau, la préparation du cierge pascal et la procession d'entrée dans l'église à sa lumière. Il conclut la première partie de la veillée pascale, qui célèbre la lumière du Christ ressuscité.

La vraie lumière c'est le Seigneur :

Le terme de lumière revient en de multiples passages de la Bible que ce soit dans l'ancien ou le nouveau testament. A la Création, au moment où Dieu guide les hébreux par une nuée lumineuse, dans les psaumes... Le nouveau testament éclaire cette signification de la lumière en précisant que c'est Jésus qui est « la lumière du monde ».

A la naissance de Jésus : "Le peuple qui demeurait dans les ténèbres a vu une grande lumière ; sur ceux qui demeuraient dans la région sombre de la mort, une lumière s'est levée" (Mt 4 :16)

La présentation de Jésus au temple : Syméon déclare que Jésus est : « la lumière qui éclaire les nations » :
"Maintenant, Souverain Maître, tu peux, selon ta parole, laisser ton serviteur s'en aller en paix ;car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples, lumière pour éclairer les nations et gloire de ton peuple Israël." (Lc 2, 32)

A la transfiguration "Et il fut transfiguré devant eux : son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. "(Mt 17, 1)

Jésus désigné comme la vraie lumière : "Le Verbe était la lumière véritable, qui éclaire tout homme ; il venait dans le monde."(Jn 1, 4-9)

Jésus déclare être la vraie lumière : "Je suis la lumière du monde. Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie."

Vous êtes la lumière du monde : "Ainsi votre lumière doit-elle briller devant les hommes" (Mt 5 : 16)

La lumière dans la liturgie :

Dans la Rome antique, les empereurs se faisaient entourer d'hommes portant des torches pour annoncer leur présence. Le Christianisme naissant a repris cette idée en entourant de la lumière non pas l'empereur mais le Roi des Rois, le Seigneur des seigneurs : le Seigneur Jésus.

On distingue plusieurs fonctions de la lumière dans la liturgie :

Historiquement : éclairer pour que l'on voit les objets en question
L'autel dans les catacombes et les basiliques des premiers chrétien
La croix de procession ...

Symboliquement :
Honorer les signes de la présence de Jésus, lumière du monde, parmi nous.

En entoure donc de cierges les signes du Christ dans l'Eglise :
Jésus présent dans le pain et le vin consacrés
L'autel qui représente Jésus s'offrant sur l'autel de la croix
La croix de procession
L'Evangéliaire porté en procession : car Jésus est La Parole de Dieu
Les reliques de saints qui se sont tout entier donnés au Seigneur.